Pourquoi nos cimetières devraient-ils être gris et sinistres ?

Le sujet des cimetières est sensible et leur entretien revêt une importance symbolique aux yeux de tous.

C’est un sujet qui me passionne, pour lequel j’adore travailler et proposer des projets novateurs.

Faisant face à des règlementations wallonne et européenne très strictes, dont l’objectif premier est de protéger l’environnement et la santé des citoyens, nos villes et nos communes doivent considérer leurs cimetières comme des espaces gérés de manière écologique et responsable, où l’utilisation de produits phytosanitaires est strictement  interdite !

En ma qualité d’Echevine des Sépultures et Infrastructures Cimetières, j’ai directement préféré jouer la carte du vert, de la nature et de la biodiversité !

Comme alternative à l’utilisation de produits phytosanitaires et au désherbage thermique, j’ai donc proposé de :

  • privilégier désormais la végétalisation complète de nos 7 cimetières, allées après allées ;
  • travailler à un fleurissement raisonné dans le cadre de notre plan Maya, en utilisant des espèces essentiellement indigènes et/ou mellifères ;
  • créer des espaces paysagers, des jardins de cavurnes et des jardins cinéraires ;
  • former progressivement nos fossoyeurs et nos équipes d’ouvriers communaux à l’entretien des espaces verts, dans le respect des droits citoyens et des familles,
  • collaborer avec les apiculteurs de la région, l’asbl Ecowal et l’asbl Adalia ;
  • introduire constamment des hôtels à insectes, des nichoirs à oiseaux, des dortoirs à chauves-souris et des abris à hérissons ;
  • réaliser un catalogue d’espèces botaniques introduites dans nos cimetières.

Progressivement, la nature va s’inviter partout dans nos cimetières. Certaines allées seront progressivement végétalisées manuellement ou de manière spontanée. Grâce à tout cela, la « mauvaise herbe » si irrespectueuse aux yeux des gens, sera perdue au milieu d’une allée végétalisée et deviendra invisible, tout en apportant sa contribution à la biodiversité !

En invitant la nature au sein des cimetières, je fais en sorte que la Ville de Seraing participe non seulement à la gestion de la biodiversité, au bien-être de ses travailleurs, mais aussi à l’obtention du Label “Cimetière nature”.  Ce label est le gage d’un engagement volontaire qui démontre toute l’attention que je souhaite apporter à nos cimetières. Y être attentive témoigne surtout de mon respect pour les défunts et les familles.

Mais mes services ne travaillent pas uniquement sur les questions de végétalisations. Nous travaillons aussi sur la reprise de plusieurs sépultures abandonnées et sur différents travaux d’aménagement comme par exemple :

  • la réfection des allées principales de la Cense rouge et des Housseux ;
  • la sécurisation des grands-Communaux, de la Bergerie et des Biens-communaux ;
  • la création de jardin de cavurnes ;
  • la création d’aires de dispersion ;
  • la pose de nombreux nouveaux columbariums et de caveaux ;
  • la réparation de murs et de murets ;
  • l’aménagement de la marquise de la Bergerie ;
  • etc.

Végétalisation de l'espace en 2019

Notre jardin cinéraire

Dans les Cimetières de Seraing, le chagement est en marche - Saison 3

Ici l'herbe pousse !

Dans les Cimetières de Seraing, le chagement est en marche - Saison 2

Premier espace paysager au cimetière de Boncelles - Implication des enfants de l'école de Boncelles

NEwsletter