PW – L’accessibilité du futur Tram de Liège

Le Collectif accessibilité Wallonie-Bruxelles a été invité à une visite technique de l’accessibilité du futur tram de Liège. Quels résultats ?

Question écrite du 20 janvier 2020 de Sabine Roberty à Philippe Henry, Ministre du Climat, de l’Energie et de la Mobilité

Le CAWaB (le Collectif accessibilité Wallonie-Bruxelles) a été invité à une visite technique de l’accessibilité du futur tram de Liège. À cette occasion, l’association a salué les efforts de l’OTW pour rendre le projet accessible à tous. Le CAWaB a également attiré l’attention de la société des transports wallons sur plusieurs éléments qui peuvent encore permettre l’amélioration de son accessibilité :

– le contraste des couleurs n’est pas suffisant à l’intérieur (boutons, accès aux mains courantes…) et à l’extérieur (manque de contraste avec l’environnement urbain, identification difficile des portes…) ;

– les sièges PMR ne sont pas facilement identifiables et ne permettent pas de voir les annonces visuelles ;

– l’espace réservé aux personnes à mobilité réduite devrait être repensé pour une plus grande efficience (valideurs trop hauts, boutons d’arrêt trop hauts…)

Comment ces pistes ont-elles été reçues par l’OTW ? Une amélioration de ces éléments est-elle encore possible ? D’autres remarques ont-elles été formulées quant à l’accessibilité du tram ?

Réponse du 4 février 2020 de Philippe Henry, Ministre du Climat, de l’Energie et de la Mobilité

Les différents points soulevés par le CAWAB ont été reçus positivement par l’OTW qui a essayé d’améliorer au maximum ces points (et d’autres) dans la mesure des possibilités contractuelles.

À l’intérieur, le contraste entre la partie foncée et le reste de la barre respecte les normes de contrastes. La partie foncée est également contrastée avec le revêtement clair des parois latérales. De plus, les deux teintes permettront d’avoir un contraste avec les différents types d’environnement possibles lors de l’exploitation.

À l’extérieur, les portes sont signalées par un entre-porte jaune qui reste visible portes fermées. De plus, les boutons d’ouverture des portes (jaune sur fond noir) ainsi que les logos compléteront la détection des portes depuis l’extérieur lorsqu’elles sont fermées. Par ailleurs, en station, la première porte donnant accès à la zone comprenant les sièges pour les personnes aveugles et leur chien guide est signalée par des dalles podotactiles contrastées.

Les sièges prioritaires sont identifiés par une couleur différente (rouge). Le designer réfléchit avec le constructeur à la mise en place d’un repérage sur le dessus du dossier de chaque siège prioritaire. La visibilité des écrans d’affichage internes est bonne depuis ces sièges.

L’espace réservé aux personnes à mobilité réduite a été repensé sur base des remarques émises lors de la visite et dans le courrier du CAWAB. Cette conception inclut :

*L’intégration de deux barres de maintien dans l’appui (à60et98 cm du plancher et suppression de la barre trop haute) ;

* L’intégration dans l’appui, entre les barres de maintien, du bloc contenant les boutons, l’interphone et la prise USB ;

* L’axe du bouton d’interphonie se trouve à une hauteur de 79 cm ;

* L’axe du bouton d’appel se trouve à une hauteur de 83 cm ;

* La prise USB se trouve à une hauteur de 74 cm ;

* La partie inférieure du valideur se trouve à une hauteur de 74 cm. La zone de validation est à environ 80 cm du sol. 

Cette visite technique incluant le Collectif Accessibilité Bruxelles Wallonie aura donc permis d’améliorer l’accessibilité du futur tram de Liège.