Les projets d’agriculture sociale en Wallonie

L’agriculture sociale permet l’accueil à la ferme ou dans une structure rurale de personnes de tout âge qui vivent des difficultés familiales, sociales ou de santé. Comment les projets sont-ils soutenus en Wallonie ?

Question écrite de Sabine ROBERTY du 03/03/22 à Willy BORSUS, Ministre de l’agriculture

L’agriculture sociale permet l’accueil à la ferme ou dans une structure rurale de personnes de tout âge qui vivent des difficultés familiales, sociales ou de santé. L’accueil est organisé en partenariat avec la structure sociale ou de santé qui accompagne ces personnes.

Les personnes accueillies participent aux tâches du quotidien telles que le soin des animaux, le maraîchage, la transformation de produits … Cette initiative repose sur le partage de temps, de savoir-faire, de coups de main. Elle recrée du lien, rend un rôle social à l’agriculture et peut répondre à certains besoins dans les parcours d’accompagnement des personnes en diversifiant les activités. Elle participe pleinement à l’amélioration de la santé mentale et physique des bénéficiaires et est un outil d’inclusion sociale considérable.

En Wallonie, 551 personnes d’âges et de profils différents sont accueillies dans 192 lieux. La plateforme wallonne de l’agriculture sociale organise la rencontre entre les agriculteurs ou structures rurales et les structures sociales de santé, du handicap, de l’Aide à la jeunesse…

Comment Monsieur le Ministre soutient-il les projets d’agriculture sociale en Wallonie ? A-t-il initié des contacts avec la plateforme wallonne ?

Comment assure-t-il la visibilité de ces projets auprès des agriculteurs et agricultrices ? A-t-il mis en place des outils pour favoriser l’adhésion de nouvelles exploitations ou structures rurales à ce type de projet ? A-t-il initié des échanges avec le secteur pour connaître les éventuels freins qui existeraient pour celles et ceux qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure ?

A-t-il entamé une réflexion à ce sujet avec sa collègue en charge de l’action sociale pour favoriser les liens entre les structures accueillantes et les bénéficiaires ?

Réponse du ministre du 25/03/22

Une des mesures du Programme wallon de Développement rural (PwDR) 2014-2022 est consacrée au soutien de l’agriculture sociale. Il s’agit de la mesure 16.9 intitulée « Diversification des activités agricoles et forestières dans le domaine de la santé ».

Une enveloppe financière de 7 256 953 euros (dont 3 809 900 euros venant du FEADER) est dédiée à celle-ci.

15 projets ont été sélectionnés ; 4 ciblent les personnes ayant un problème de santé mentale, 4 visent à la réinsertion sociale, 4 s’adressent aux personnes porteuses d’un handicap, les 3 derniers l’accueil de personnes fragilisées. Au total, la mesure a permis d’accueillir 240 personnes et a concerné 115 accueillants, dont 106 agriculteurs (plus 8 associations environnementales et un forestier).

Le Réseau wallon de Développement rural (soutenu dans le cadre du PwDR) a mis en place un groupe de travail sur le thème de l’agriculture sociale dans le but de formuler des recommandations pour un développement de l’accueil social à la ferme. Une brochure a été éditée au terme des travaux et peut être consultée sur le site du réseau (www.reseau-pwdr.be).

Nous relèverons que le réseau, en collaboration avec une série de structures actives dans l’accueil social à la ferme, organise le 30 avril prochain, à l’Abbaye de Floreffe, le Festival de l’Agriculture sociale.

Dans le cadre de la période de programmation 2023-2027, une mesure équivalente a été prévue dans le Plan stratégique déclinant la prochaine PAC.

Source : Site du Parlement de Wallonie

 

NEwsletter