Seraing adhère à l’initiative « zone de liberté LGBTQIA+ »

Sur ma proposition, le Conseil communal de Seraing a voté ce 23 mai à l’unanimité une motion pour déclarer l’adhésion de la Ville à l’initiative « zone de liberté LGBTQIA ».

Les « zones de liberté LGBTQIA+ », qu’est ce que c’est ?

Depuis quelques années, on constate en Europe une augmentation des discriminations et des attaques à l’encontre des personnes LGBTQIA+.

Dans ce contexte, plusieurs communes en Pologne se sont par exemple déclarées selon leurs termes : « libres de l’idéologie LGBTI », ou ont adopté des « chartes régionales des droits de la famille » dont le seul objectif est de nuire aux personnes LGBTQIA+.

En réaction à ces zones, le Parlement européen a voté une résolution en 2021 pour se déclarer « zone de liberté LGBTQIA+ » pour réaffirmer son engagement dans la lutte contre les violations des droits fondamentaux des personnes LGBTQIA+.

Chez nous, la Wallonie, et la Ville de Liège se sont inscrit dans la dynamique et se sont également déclarées « zone de liberté ».

Pourquoi suivre l’initiative à Seraing ?

Seraing est loin d’être inactive en matière de défense des droits des personnes LGBTQIA+ et a déjà mis en place plusieurs actions telles que la participation annuelle à la campagne de lutte contre l’homophobie et la transphobie ou, plus récemment, l’ouverture d’une antenne Prisme Wallonie ou encore la mise en place du Conseil consultatif des personnes LGBTQIA+.

Aujourd’hui, en adhérant à l’initiative « zone de liberté », la Ville renforce cet engagement et donne une nouvelle visibilité à celui-ci.

Elle confirme sa place de territoire où chacune et chacun peut vivre dignement et en toute sécurité, quelle que soit son orientation sexuelle et/ou son identité de genre. Parmi les demandes formulées au Collège figurent également la nécessité de former les employés de l’administration communale et de favoriser les échanges avec le secteur associatif sur le territoire.

« Aujourd’hui, Seraing va au-delà de ses acquis et se positionne comme un acteur proactif en matière de lutte contre les LGBTQIA+-phobies. Notre Ville renforce encore ses engagements en les rendant visibles. ». Sabine Roberty

Pour voir le texte dans son intégralité : Consulter la motion

 

 

NEwsletter