PW – L’accessibilité des bus TEC pour les PMR ?

Il est important que chacune et chacun puisse se déplacer comme bon lui semble. Où en sommes-nous dans l’adaptation du réseau TEC pour les PMR ?

Question écrite du 17 janvier 2020 de Sabine Roberty à Philippe Henry, Ministre du climat, de l’énergie et de la mobilité

La convention conclue entre le Groupe TEC et les associations du CAWaB en 2013, et réactualisée en 2018, tend vers une ouverture progressive de l’offre de transport public aux personnes à mobilité réduite. Les engagements s’inscrivent dans quatre axes :
– aménagement des accès à l’infrastructure ;
– formation du personnel à la prise en charge des PMR ;
– accès au matériel roulant ;
– communication sur l’accessibilité des arrêts et sur les annonces sonores/visuelles.

Un comité de pilotage a également été mis en place pour évaluer l’état d’avancement des projets en cours.

Quels sont actuellement les projets prioritaires pour la mise en oeuvre de la convention ?

Quelles sont les dernières conclusions du comité de pilotage ?

À ce jour, combien de lignes ont été auditées ?

Où en sont les travaux concernant l’aménagement des arrêts ?

Combien de lignes peuvent aujourd’hui être considérées comme « accessibles » ?

De quelle manière l’OTW communique-t-il sur ces aménagements ?

Réponse du 10 février 2020 de Philippe Henry, Ministre du climat, de l’énergie et de la mobilité

Conformément à l’article 29 du Contrat de service public 2019-2023 liant l’Opérateur de transport de Wallonie et la Région, l’OTW s’est engagé à poursuivre ses efforts pour améliorer l’accessibilité des transports publics aux personnes à mobilité réduite. Dans cette optique, l’Opérateur poursuit les actions pertinentes à mener en la matière en bonne collaboration avec tous les acteurs concernés par cette thématique. Les principales actions sont :
– améliorer l’accessibilité aux arrêts de bus et au matériel roulant via des rampes ;
– fournir une formation au personnel pour une prise en charge adaptée des personnes à besoins spécifiques ;
– ainsi qu’assurer une meilleure communication tant sur l’accessibilité que via des canaux d’informations adaptés tels que des annonces sonores et visuelles.

En décembre dernier, s’est tenu le Comité de pilotage de la convention liant l’OTW au Collectif Accessibilité Wallonie Bruxelles (CAWAB), il a été convenu d’y intégrer l’Autorité organisatrice du Transport ainsi qu’un représentant du Cabinet du Ministre ayant en charge la Mobilité afin de regrouper tous les interlocuteurs concernés et dans le but de progresser plus efficacement et rapidement vers les objectifs définis, notamment dans le contrat de service public et la convention précitée. Ainsi l’élaboration d’un planning de déploiement de l’accessibilité aux services et à l’information, ainsi que la liste budgétée des actions nécessaires est prévue pour le prochain comité planifié en juin 2020.

À ce jour, l’OTW a audité un total de 135 lignes dans le cadre de la convention signée avec les associations pour personnes à mobilité réduite et le nombre de lignes considérées comme accessibles est de 146.

Des objectifs très clairs en matière d’accessibilité ont été ainsi identifiés, l’OTW s’est engagé à poursuivre la mise en accessibilité des arrêts via son programme pluriannuel d’aménagement d’infrastructures commencé en 2015. L’Opérateur a choisi de travailler en cinq phases, chaque phase s’étalant sur une période de 3 ans nécessaire aux études, ainsi qu’à la réalisation des travaux d’adaptation de séries d’environ 150 arrêts. Ce ne sont pas moins de 174 arrêts qui ont été aménagés dans le cadre de la première de ces cinq phases.
Les marchés de travaux pour la seconde phase concernant 139 arrêts ont été attribués et entamés en septembre 2019 et se poursuivront donc en 2020. La 3e phase est en étude au stade de demande d’accord sur les projets d’aménagements de 125 arrêts et la 4e phase en est au stade d’avant-projets pour environ 150 arrêts. Le marché d’études pour la 5e phase devra être lancé.

La communication par rapport à l’état d’avancement de ces aménagements se fait par le biais du repérage des arrêts identifiés comme praticables ou conformes PMR au niveau du site Infotec, ainsi que sur terrain (via des pictogrammes).

NEwsletter