PW – L’entrepreneuriat féminin

Actuellement en Belgique, seul un entrepreneur sur trois est une femme. Face à ce constat, quelles sont selon vous les priorités pour soutenir l’entrepreneuriat féminin en Wallonie ?

Question orale de Sabine Roberty du 1/12/20 à Willy Borsus, Ministre de l’Économie, du Commerce extérieur, de la Recherche et de l’Innovation, du Numérique, de l’Aménagement du territoire, de l’Agriculture, de l’IFAPME et des Centres de compétences

Monsieur le Ministre, la semaine passée, l’organisme Microstart organisait une semaine de sensibilisation pour encourager les femmes à entreprendre, notamment au travers de témoignages.

En effet, actuellement en Belgique, seul un entrepreneur sur trois est une femme. Les raisons de cette sous-représentation des femmes sont nombreuses. On peut pointer, par exemple, un manque de valorisation, des difficultés plus importantes pour contracter un prêt ou encore et toujours les problèmes de conciliation entre vie professionnelle et vie privée/familiale, les femmes continuant à avoir plus de responsabilités au sein de leur foyer.

En février 2019, notre Parlement avait remis un rapport sur l’entrepreneuriat féminin, et mettait en évidence ces obstacles importants. Dans la DPR, votre Gouvernement s’est engagé à relever ce défi, en annonçant un accompagnement spécifique aux femmes créatrices de leur propre emploi et d’entreprise, et ce notamment à travers une nouvelle programmation renforcée d’entrepreneuriat féminin pour la période 2021-2025, des opérations de sensibilisation et la poursuite du tutorat pour les femmes entrepreneures.

Dernièrement, vous annonciez travailler avec la SOWALFIN sur un plan global visant à soutenir l’entrepreneuriat féminin en Wallonie.

Pouvez-vous revenir sur l’avancée de l’élaboration de ce plan ? Les axes principaux ont-ils pu être dégagés ? Une consultation des acteurs de terrain est-elle menée pour l’élaboration de ce plan ? Si oui, lesquels ? Un agenda a-t-il pu être défini ? Quelles sont selon vous les priorités pour soutenir l’entrepreneuriat féminin en Wallonie ?

Je vous remercie déjà pour vos réponses.

Réponde de Willy Borsus, Ministre de l’Économie, du Commerce extérieur, de la Recherche et de l’Innovation, du Numérique, de l’Aménagement du territoire, de l’Agriculture, de l’IFAPME et des Centres de compétences

Madame la Députée, je partage avec vous le constat que vous venez d’établir concernant la proportion qui est trop faible de l’entrepreneuriat féminin dans l’ensemble de l’entrepreneuriat. Vous avez à cet égard légitimement rappelé le rapport réalisé par le Parlement en février 2019/2 en ce qui concerne la possibilité de développer l’entrepreneuriat chez nous. L’entrepreneuriat féminin est donc une perspective, une source de potentialité extrêmement importante.

Troisièmement, c’est la raison pour laquelle, avec ma collègue, la ministre Morreale, nous travaillons à un dossier global et un ensemble de mesures qui devraient être soumis au Gouvernement dans les toutes prochaines semaines.

En ce qui concerne l’évaluation, c’est le quatrième point que vous mentionnez, en fait, il y a des leviers existants aujourd’hui au niveau de la SOWALFIN. Je constate cependant, si je m’en remets aux statistiques, qu’il y a très peu d’évolution positive en ce qui concerne le taux de l’entrepreneuriat féminin.

Nous devons donc avoir, me semble-t-il, un certain nombre de mesures différentes, fortes, complémentaires, certes, mais qui vont nous permettre d’avoir des réformes qui sont des réformes de rupture positive, si vous me permettez l’expression. Quelles sont-elles ? Je suis un peu embarrassé puisque nous sommes en phase de discussion et de préparation de ce dossier et vous connaissez ma convivialité et ma courtoisie, je m’en voudrais d’aller déflorer le travail mené avec ma consœur en charge, elle, de l’égalité des chances. Si vous vouliez donc avoir la gentillesse de nous laisser encore un peu de temps et, si vous l’estimez nécessaire, de revenir au Parlement, je serai alors en mesure de vous détailler tout cela d’une façon totalement précise. Je vous remercie.

Source : Compte rendu avancé de la réunion de la commission de l’économie, de l’aménagement du territoire et de la santé du 1/12/20 – version qui n’engage ni le Parlement ni les orateurs

NEwsletter