PW – Vers une extension du tram de Liège vers Herstal et Seraing ?

La Déclaration de politique régionale, en plus d’accompagner la mise en œuvre du premier tronçon du tram de Liège, prévoit d’analyser l’extension du tracé vers Herstal et Seraing. L a réflexion a-t-elle été initiée ?

Question écrite du 17 janvier 2020 de Sabine Roberty à Philippe Henry, Ministre du climat, de l’énergie et de la mobilité

La Déclaration de politique régionale, en plus d’accompagner la mise en œuvre du premier tronçon du tram de Liège, prévoit d’analyser l’extension du tracé vers Herstal et Seraing.

Lors de la signature du contrat pour la réalisation du tram en janvier 2019, le bourgmestre de Liège se disait en effet favorable à cet agrandissement qui serait très bénéfique pour les villes mentionnées et les utilisateurs. Le Plan urbain de mobilité de Liège approuvé le 16 mai dernier a par ailleurs confirmé la volonté de concrétiser la « version longue » du tram.

En septembre dernier, Monsieur le Ministre précisait que des informations relatives à la future extension sont présentes dans l’étude d’incidence sur l’environnement de la première phase du tram puisque différents scénarios avaient déjà été envisagés.

Peut-il revenir sur cette extension ?

La réflexion a-t-elle déjà été initiée ?

Réponse du 13 février 2020 de Philippe Henry, Ministre du climat, de l’énergie et de la mobilité

L’arrivée du tram dans sa version actuelle est accompagnée d’un important travail nécessaire à l’organisation du futur réseau de transport en commun desservant l’agglomération de Liège.

Complémentairement au tram, le PUM prévoit en effet une organisation du futur réseau de bus incluant la création de cinq axes de « Bus à Haut Niveau de Service » qui bénéficient d’infrastructures dédiées offrant une qualité de service proche du tram, mais avec des investissements et des coûts d’exploitation nettement inférieurs. Le PUM prévoit également de prendre de mesures pour améliorer significativement la vitesse commerciale des bus sur les extensions projetées du tram entre Coronmeuse et Herstal – Ma Campagne et entre le Standard et le pôle d’échange multimodal du pont de Seraing.

L’analyse des possibilités d’extension du tram vers Herstal et/ou Seraing devra dès lors intégrer ces modifications du réseau de bus et prendre en compte l’évolution de l’offre ferroviaire suburbaine projetée par la SNCB. Tout comme pour l’étude de la version actuelle du tram, il y aura différents critères à prendre en compte : notamment le potentiel de fréquentation, le besoin de capacité et les éventuelles contraintes techniques.

Si l’ambition est de pouvoir étudier cette extension sans attendre la fin des travaux du tram (en 2022), l’organisation du futur réseau de bus est à la fois un enjeu à court terme et un prérequis nécessaire à cette étude d’extension du tram.

NEwsletter