Créations de nouveaux centres logistiques de transformation de l’alimentation en Wallonie

Question écrite du 29 juillet 2022 de Sabine ROBERTY à
à MORREALE Christie, Ministre de l’Emploi, de la Formation, de la Santé, de l’Action sociale et de l’Economie sociale, de l’Egalité des chances et des Droits des femmes.

Le Gouvernement a récemment annoncé avoir donné son accord pour la construction de trois centres logistiques de transformation de l’alimentation à Liège, Namur et Charleroi. Le budget pour la création de ces structures s’élève à plus de 16 millions d’euros.

Initié dans le cadre du Plan de relance, le projet répond à une demande des producteurs locaux qui souhaitaient un développement des centres destinés à la transformation des productions locales. L’initiative permettra de favoriser l’entrepreneuriat social et coopératif, le développement de l’emploi social ou encore la relocalisation alimentaire en Wallonie.

Madame la Ministre peut-elle revenir sur ce projet ?

Nous savons que les « hubs » sont prévus pour fin 2024, un agenda est-il déjà établi ?

Peut-elle également revenir sur le budget et la répartition de celui-ci ?

Enfin, en ce qui concerne le « hub » prévu à Liège plus particulièrement, comment le travail s’organise-t-il avec les autorités communales ? De quelle manière celles-ci sont impliquées dans la réalisation du projet ?

Réponse de MORREALE Christie, Ministre de l’Emploi, de la Formation, de la Santé, de l’Action sociale et de l’Economie sociale, de l’Egalité des chances et des Droits des femmes

Lors de sa séance du 7 juillet 2022, le Gouvernement wallon a validé, sur ma proposition, les modalités de mise en œuvre du projet n° 199 du Plan de relance de la Wallonie et, en particulier, la programmation technique, la localisation, les objectifs et les indicateurs du projet « hubs logistiques dédiés aux circuits courts alimentaires ». À travers la construction de 3 infrastructures plus de 6.000 m², ce projet, prioritaire de la Stratégie Alternativ’ES Wallonia, constitue une réponse aux demandes des producteurs locaux visant la mise en place de centres logistiques d’envergure pour transformer les productions de nos maraîchers et de nos agriculteurs en produits alimentaires et booster ainsi l’économie wallonne.

Concrètement, ces futurs hubs logistiques seront dédiés aux activités de grossiste, de stockage, de transformation, de distribution et de commercialisation de produits alimentaires à destination des collectivités, des professionnels et des citoyens.

Ainsi, ce nouveau projet de hubs logistiques contribuera à l’entrepreneuriat social et coopératif dans les circuits courts alimentaires et à développer l’emploi local. En cohérence avec la DPR 2019-2024, ce projet ambitieux en économie sociale, inscrit au Plan national pour la Reprise et la Résilience de la Belgique (PNRR), poursuit les quatre objectifs suivants :

1) Approvisionner notamment les cuisines de collectivités (milieu hospitalier, cantine scolaire) en circuit court ;

2) Améliorer la structuration de l’offre alimentaire en augmentant les volumes de production destinés aux circuits courts et les rendre accessibles à un prix juste sur toute la filière ;

3) Professionnaliser les acteurs de l’économie sociale actifs dans les circuits courts et faciliter leur changement d’échelle ;

4) Contribuer à la bonne santé et au bien-être des citoyens en facilitant l’accès à des produits durables.

Suite à la validation de la programmation technique et de la localisation des hubs par le Gouvernement wallon début juillet 2022, la priorité du projet est désormais le lancement des marchés publics par les trois intercommunales (SPI, BEP, IGRETEC) d’ici fin 2022 afin de permettre la construction des infrastructures à Liège (site Marché matinal à Bressoux-Droixhe), à Namur (site de la Fabrique Circuit Court à Rhisnes/Suarlée) et à Charleroi Métropole (site AMS-SUD à Marchienne-au-Pont) durant la période 2023-2024. La fin de la construction et de l’équipement des hubs est prévue pour le 31 décembre 2024.

Afin de respecter ces délais, la Sowalfin, en tant que Chef de projet, assure le reporting (jalons, cibles) en ce compris, le suivi du planning des marchés publics (publication de l’avis du marché, réception et analyse des offres, désignation de l’adjudicataire…), des procédures administratives (demande de permis d’urbanisme) et du chantier (début des travaux de construction, réception provisoire, désignation du gestionnaire, inauguration) en collaboration avec l’administration fonctionnelle (SPW EER). Le suivi est également assuré auprès de la Cellule des Stratégies Transversales du SPW SG (outil de gestion de projets du Plan, « P4 ») et de mon Cabinet via différentes instances de gouvernance.

Conformément à la décision du Gouvernement wallon du 1er octobre 2021 approuvant la nouvelle configuration du Plan de relance de la Wallonie et sa maquette budgétaire, un budget total de 16 490 000 euros HTVA est prévu d’ici fin 2024. En accord avec les règles européennes de la Facilité pour la Reprise et la Résilience, le budget se structure autour de deux activités :

Un montant de 14 714 000 euros HTVA au bénéfice des Agences de développement territorial (ADT) pour la mission de construction, équipement et opérationnalisation des hubs logistiques ;

Un montant de 1 776 000 euros HTVA à la SOWALFIN pour la coordination du projet, l’animation et l’accompagnement des acteurs actifs dans les circuits courts alimentaires ainsi que le lancement de marchés publics (expertise IT, juridique…).

Concernant la ventilation budgétaire en matière d’infrastructure et d’équipement (2021-2024), le budget est réparti de la manière suivante : un montant de 7 112 000 euros (HTVA) pour le hub logistique à Liège sur base d’une superficie estimée de minimum 3 000 m²; un montant de 2 133 600 euros (HTVA) pour le hub logistique à Namur sur base d’une superficie estimée à minimum 1 000 m² ; un montant de 5.468.4000 euros (HTVA) pour le hub logistique de Charleroi pour une superficie estimée à minimum 2 000 m².

Dans le cadre d’une mission déléguée confiée à la Sowalfin visant à soutenir le développement et le financement des acteurs territoriaux, d’accompagnement et transversaux actifs dans le déploiement des hubs logistiques dédiés aux circuits courts alimentaires en Wallonie (2022-2024), un consortium d’acteurs pour le hub liégeois a été mis en place avec un opérateur d’animation territorial (Ceinture Aliment-Terre Liégeoise), un acteur public local (Ville de Liège), un chef de projet construction (SPI), un pôle de compétitivité (Logistics in Wallonia) et les opérateurs de l’accompagnement (Agence-conseil en économie sociale, Centres Européens d’Entreprises et d’Innovation).

En cohérence avec le « Programme Stratégique Transversal » de la Ville de Liège (2018-2024), il est important d’opérationnaliser l’infrastructure liégeoise en associant les forces vives tant publiques que privées (investisseurs…) en ce compris les outils publics (W.ALTER, Sowalfin). Enfin, un Comité projet pour le hub liégeois sera mis en place fin août 2022 sous le pilotage de la Sowalfin afin de fédérer les acteurs économiques, les futurs partenaires institutionnels (ISoSL, …) et de garantir la réussite du projet dans les délais impartis.

Crédit photo : Photo de Trang Doan: https://www.pexels.com/fr-fr/photo/assortiment-de-fruits-tranches-dans-un-bol-en-ceramique-blanche-1092730/

NEwsletter