PW – Les robots tondeuses, un risque pour les hérissons

L’utilisation nocturne des robots tondeuses peut représenter un risque pour les hérissons. Comment sensibiliser à une meilleure utilisation de ces engins ?

Question écrite de Sabine ROBERTY du 17/06/21 à Céline TELLIER, Ministre du bien-être animal

Avec le printemps, ce sont aussi les robots-tondeuses qui sont de retour. Ces outils qui fonctionnent seuls peuvent tourner de jour comme de nuit et facilitent la vie de leurs utilisateurs.

Cependant, leur utilisation nocturne représente un danger pour de nombreux animaux sauvages, comme les hérissons. Ces mammifères qui sortent une fois la nuit tombée peuvent se retrouver face à ces tondeuses avec des risques importants de coupures et d’entailles, des blessures qui peuvent conduire à leur décès. Chaque année, cette problématique revient et les vétérinaires sont nombreux à tirer la sonnette d’alarme.

Comment Madame la Ministre entend-elle assurer une meilleure sécurité pour les hérissons ? Une campagne de sensibilisation est-elle envisagée ?

Au niveau de la Région, elle analysait la possibilité d’interdire l’utilisation de ces engins durant la nuit. Compte-t-elle avancer dans ce sens ?

Les autorités communales peuvent se sentir démunies face à cette problématique, comment compte-t-elle les accompagner pour envisager, par exemple, des mesures similaires à leur échelle ?

Enfin, en juin dernier, Madame la Ministre envisageait de prendre contact avec les autorités fédérales en vue d’examiner les possibilités techniques d’édicter des normes de construction qui éviteraient ces blessures et les mortalités qui s’ensuivent. A-t-elle eu ce contact ? Si oui, qu’en est-il ressorti ?

Réponse de la ministre du 14/10/21

La problématique de la mortalité des hérissons par les robots tondeuses a été exacerbée ces deux derniers printemps par le constat de plusieurs CREAVES qui ont rapporté, dans certaines zones de notre territoire, un nombre important de hérissons blessés ou tués par ces robots. Si cette problématique n’est pas nouvelle, elle semble prendre de l’ampleur ces dernières années suite à l’utilisation de plus en plus fréquente et inadéquate de ce type de tondeuse.

Selon l’analyse menée par mon administration, la réglementation de l’usage des robots tondeuses à l’échelle régionale nécessite, en premier lieu, de compléter la loi sur la conservation de la nature par une disposition permettant de fixer des limitations aux activités qui seraient listées comme portant atteinte à une espèce protégée. J’ai l’intention de proposer un tel ajout lors de la prochaine révision de la Loi sur la conservation de la nature.

De plus, j’ai attiré l’attention de l’Union des villes et communes de Wallonie sur le rôle des administrations communales. Celle-ci a relayé mon message sur son site internet, en suggérant aux autorités communales une sensibilisation de leurs citoyens, voire l’adoption d’un règlement communal interdisant la tonte de nuit avec des robots tondeuses. De nombreuses communes ont déjà adopté un tel règlement et j’espère évidemment que ces initiatives feront boule de neige. Vu le caractère essentiel de l’information des citoyens, je rappelle que les actions de sensibilisation menées par les Communes sont éligibles à l’appel à projets BiodiverCité, jusqu’à un montant de 2 500 euros.

Par ailleurs, j’ai demandé à mon administration de mener une communication spécifique sur le problème des robots tondeuses. Une information a été mise en ligne sur le site « Biodiversité » du SPW et une communication vers les parties prenantes a débuté l’année passée et sera poursuivie. Un folder est par ailleurs en cours de préparation.

Enfin, comme je l’ai déjà mentionné, édicter des normes de construction qui éviteraient ces mortalités ou ces blessures serait la meilleure voie à suivre. Cependant, et même si mon administration a évalué cette possibilité avec les autorités fédérales, celle-ci ne dispose pas des compétences pour réglementer ce point. La Wallonie représentant un petit marché pour de nombreux constructeurs, il n’est dès lors pas évident de faire aboutir de tels dossiers dans un temps raisonnable.

 

NEwsletter